Adeline Keil

''PETITS DÉSORDRES DU MONDE''

Au centre des expositions Paul Courboulay / Le Mans

 BD Adeline Keil PDM MADRID 01 les PhotographiquesDans cette série, J’interroge et mets en exergue la façon dont les nouvelles technologies (téléphone portable) traduisent notre rapport à la temporalité et à la représentation du monde qui nous entoure.
Lors de déplacements en train ou en voiture, je me suis souvent posé la question :
- Qu’est-ce que mémorise notre cerveau en parcourant ces paysages ? Et quelle en serait la représentation définitive avec un outil capable d’enregistrer un continuum d’instantanés ?
En utilisant un téléphone portable, en le détournant de ses fonctions premières, j’obtiens ce continuum d’instantanés, allant de 15 à 30 min de captation. Cela me permet ainsi de créer un monde parallèle de manière à décrire comment nos mémoires vives, d’une manière inconsciente, mélangent, transforment et créent des représentations surréalistes. Cet enchainement visuel, à l’inverse des ambitions des nouvelles technologies numériques qui visent la traduction d’une réalité et d’un monde apparemment sans faille, crée une unité de sens qui produit une hyper réalité, tout en traduisant une aberration.
Ainsi le séquençage interne à l’image représente toute l’ambigüité d’une réalité qui devient fictionnelle. Il donne à voir une fragmentation du réel, une mise en désordre du monde, et se joue du reflet des ruptures que l’on peut observer dans nos sociétés contemporaines.
Adeline Keil

Adeline Keil

Adeline keil, Photographe française née en 1979
Diplômée de L’Ecole Nationale Supérieur de la Photographie d’Arles, elle reçoit le Prix Européen de la FNAC ainsi que le Prix Gras-Savoie aux Rencontres de la Photographie d’Arles en 2004. Photographe depuis 2005, elle a effectué des reportages pour la presse Française et internationale pendant une dizaine d’années. Elle reste aujourd’hui, correspondante du Journal Libération, en parallèle de son travail d’auteur, elle enseigne à l’Ecole des Arts et Médias de Caen.

Son travail de photographe Auteur est présenté dans de nombreuses expositions au sein de différents centres d’arts en France et à l’étranger. Tout récemment au Musée d’Art Contemporain d’Odessa, lors du festival des Printemps Français d’Ukraine.

Depuis une quinzaine d’années, sa démarche photographique s’attache à saisir une certaine vérité du réel en mêlant protocole documentaire et fictionnel. Il se construit comme des courts essais, Ils sont autonomes, ils se font échos pour donner à voir une recherche globale sur :

« L’humain dans son territoire et sa capacité à vivre ou survivre dans le monde qui l’entoure »

Une investigation de longue durée sur place lui permet d’acquérir une connaissance géopolitique, sociale et économique des territoires et par la même de m’inscrire dans le quotidien des gens qu’elle photographie.

Nourrie de sensations physiques que sa mémoire a accumulées, laissant place à une écriture intuitive,
Elle explore les thèmes fondamentaux de l’existence : sous forme de questionnements et de ressentis : la mort, l’abandon, la mémoire, la quête, le rapport aux corps…
Elle s’intéresse aux traces physiques ou psychologiques, d’un évènement ou d’une condition, de ce qui ne peut se saisir frontalement pour des raisons historiques ou autres dont elle prélève les marques, les réverbérations dans le monde d’aujourd’hui.

Donnant à voir  des atmosphères visuelles, sonores qui font appel à l’imagination du spectateur, cherchant dans des lieux d’histoire ou de questionnements universels, des traces faisant écho suggérant plus qu’elles ne démontrent.

visuel programmation Les Photographiquesfocus sur l invite Les Photographiquesvisuel programme associe Les Photographiques visuel appel residence Les Photographiques