CORINNE MERCADIER (Galerie Les filles du calvaire)
"A la lune" - série "Le ciel commence ici" 2013-2017 /courtesy Galerie Les filles du calvaire, Paris
CORINNE MERCADIER (Galerie Les filles du calvaire)
"Demain" - série "Solo" 2011-2012 / courtesy Galerie Les filles du calvaire, Paris
CHRISTOPHE HARGOUES
EXTRA/ordinaire
DELPHINE BLAST
Quinceanera
JULIEN COQUENTIN
Saisons noires
CELINE DIAIS
Voir la mer
FRANCESCA DI BONITO
CHAIRS DÉVOTES
DOMINIQUE PICHARD
De chair et d'encre
THEO ROUBY
Les Derniers Bâtisseurs de Cathédrales
MIRIAM RUISSEAU
¿Donde estás Federico?
HUBERT SACKSTEDER
Domicile : cimetière
CHRISTINE SMILOVICI
Le Roman familial
ANNICK STERKENDRIES
Posture Imposture
JEREMY TACHEAU
Autremans

PAUL HAMELIN

"Regard sur un passé oublié"

À la MJC Ronceray, Le Mans.

Paul Hamelin

À travers cette série de photographies je présente différents aspects des effets du temps, de la nature et notamment de la main humaine sur des lieux et véhicules à l’abandon. Ainsi j’essaie de faire passer les sensations et sentiments que j’ai pu ressentir en explorant ces endroits oubliés.

On peut voir que certains lieux sont totalement repris par la nature ou ravagés par les effets du temps qui passe. On observe la violence, la force et la beauté de la nature qui reprend ses droits et rend progressivement ces lieux en ruine. Ce qui nous rappelle que le passage de l’humain sur terre n’est qu’éphémère et que la nature est bien supérieure à celui-ci.
Sur les photos de bâtiments dans un état d’abandon peu avancé, on peut ressentir la solitude, la désolation et le silence qui pèsent en ces lieux. De plus on ressent la présence du passé de ceux-ci, en s’imaginant des places de vie, en tentant de recréer une scène tirée d’un passé révolu.
J’ai aussi fait en sorte de parsemer la série de photos de différents types de véhicules abandonnés pour mettre en évidence une fatalité, car l’immobilité éternelle de ces engins dédiés à être en constant déplacement montre encore une fois des possessions physiques rattrapées par le temps. Un peu comme s’ils étaient maintenant dans une dimension temporelle autre que la nôtre.

Le point le plus fort que j’ai voulu mettre en évidence est la splendeur de ces structures lorsqu’elles sont délaissées et qu’elles n’ont face à elles plus que le temps et la nature. À travers mes photographies j’essaie de sublimer ces lieux en mettant leurs architectures et leurs histoires en valeurs grâce à des jeux d’ombres et de lumière naturelles mais également grâce à la perspective, aux couleurs et aux textures.
C’est dans la démarche de partager avec le spectateur la beauté de ces lieux malgré l’abandon que mon côté photo-artistique intervient.

PAUL HAMELIN 

Biographie

Née au Mans en 1998, j'ai commencé la photographie il y a 2 ans et depuis je n'ai cessé de d’immortaliser mon sujet de prédilection : les lieux abandonnés
Ma passion pour l’exploration urbaine est née en découvrant une vieille usine face à un parc ou je me promenais avec mes parents depuis mon enfance. J’étais très intrigué par la présence d’une telle structure qui semblait désolée et oubliée de tous. Quelques années plus tard, je me décidai à m’infiltrer à l’intérieur et fus tout simplement émerveillé par ce lieu figé hors du temps et par l’atmosphère qu’il dégage. La découverte de lieux délaissés par l’homme est depuis devenu mon sujet préféré. Je passe beaucoup de temps à explorer et photographier des scènes d’abandon afin de garder une trace historique de ces endroits avant qu’ils ne disparaissent complètement du paysage patrimonial.
À travers mes photos, j’essaie également de faire passer des messages à travers mes photographies en sublimant les scènes qui s'offrent à moi, en faisant passer des émotions, des sentiments tels que la désolation ou la solitude, qui règne en maître sur ces lieux. Mon but est également de montrer la violence que la nature exerce sur ces lieux oubliés en les envahissant petit à petit au fil du temps jusqu’à n’en laisser que des ruines.
À l'heure actuelle, j’essaie d’explorer des horizons photographiques plus larges, en gardant la thématique de l’architecture, de l’abandon et des jeux d’ombres et lumières.
Exposition/Concours : J'ai exposé quelques-unes de mes photographies lors du Marché des Jeunes Créateurs au Mans, et j’ai à ce concours été placé deuxième (dans ma catégorie).