Article de Nathalie Riché pour ''Le jour où je serai grande'' par Marie Liesse et Timothée de Fombelle

''LE JOUR OÙ JE SERAIS GRANDE''

TIMOTHEE DE FOMBELLE MARIE LIESSE LES PHOTOGRAPHIQUES Retenir l’enfance à jamais
Un  album  immensément poétique :  Le jour où je serai grande,  par le conteur  Timothée de Fombelle et la photographe Marie Liesse.
« Le jour où je serai grande, se disait toujours Poucette
il faudra que je n’oublie pas l’odeur des matins mouillés
le bruit des pétales qui tombent
la maladresse des papillons
le plaisir d’avoir un peu peur, mais pas trop
l’envie de se faire des amis…  »
Timothée de Fombelle est un obsédé de l’enfance, source de tous les moteurs et de tous les émerveillements.
En complicité avec la photographe Marie Liesse,  il en  explore ici l’essence même. Dans une économie de mots choisis voici un tout carton – valable de 5 à 95 ans – pour apprendre à retenir l’enfance en soi.

Nous n’irons plus aux bois ? Oh que si !  Cette blondinette miniature en  robe tablier bleue nous invite dans le jardin de l’enfance. Elle s’y promène  comme pour exacerber tous les sens et  ancrer en elle chaque instant, à jamais.
Les photos vives et saturées en couleur, sur des cadrages serrés forment comme des flashes qui jailliraient de notre mémoire : fleurs d’un jaune éclatant, feuillages vert fluo,  étonnante araignée sur sa toile perlée, pommiers en fleurs dans lesquels évolue, par un montage habile,  la mignonne à la bouche rouge comme une fraise écrasée.
On plonge de façon immédiate dans cette nature foisonnante, car Poucette, c’est un peu nous. Avec elle, on se balade dans les sous-bois de l’enfance, on capte les odeurs mouillées d’humus, on regarde intensément la faune et la flore avec un œil braqué dans le rétroviseur des émotions. Tendez l’oreille, voici le cric crac des animaux qui grattent et se faufilent, les gouttes de rosées qui brillent au soleil, sursautez  en vous  trouvant nez à nez avec une musaraigne. Envolez-vous à dos de mésange pour crier en rêve  votre liberté.
Dans cet album poétique, Timothée de Fombelle  dresse un pacte avec le lecteur, celui que Poucette se fait à elle-même  : «  garder les yeux grands ouverts en grandissant  ». Ce sont chacun de ces moments précieux et insouciants que retient en nous  le conteur. Des petits riens auxquels s’accrocher, comme autant de minuscules madeleines. La promesse de Poucette est magistrale car ces instants d’éternité sur lesquels nous marchons, nous portent aussi  léger et sûr  que le vol d’une hirondelle dans un ciel de printemps.

Nathalie RICHÉ via son blog

https://allonz-enfants.com

 

Cet album a été distingué le Prix HIP 2020, prix du livre de photographie francophone initié par l’association HiP - Histoires Photographiques et le Salon de la Photo.

Les auteurs participeront à une rencontre/dédicace organisée sur place, avec le concours de la librairie Récréalivre (date en cours de programmation).

 

En partenariat avec : signature mediatheques le Mans

visuel programmation Les Photographiquesfocus sur l invite Les Photographiquesvisuel programme associe Les Photographiques visuel appel residence Les Photographiques